loader image

FCM 1-0 Nice: Une victoire martégale qui compte pour du beurre !

26 Avr 2014 | National 2

Miracle, vous avez dit miracle ? Il n’aura pas lieu. L’infime espoir de voir le FCM accéder au National s’est définitivement envolé. Septième avec seulement quatre rencontres à disputer, qui plus est avec sept longueurs de retard sur Rodez le leader, trois sur leur dauphin grenoblois, qui compte un match de plus à disputer, le rêve d’accession martégal relevait de l’utopie. Martigues se devait de tout rafler et espérer voir ses adversaires être envahis par la peur de conclure. Si les Martégaux ont fait le métier, Ruthénois et Grenoblois n’ont pas craqué en s’imposant. Si on ne sait toujours pas qui sera l’heureux élu vers l’échelon supérieur, désormais il est certain qu’il ne sera pas martégal. «J’avais dit aux joueurs que faire le job, ce n’est pas de jouer mais de gagner, explique Jean-Luc Escayol. De ce côté-là, je suis satisfait des gars qui n’ont rien lâché. Nous savions que nous n’étions plus maîtres de notre destin mais nous devions faire le boulot. Nous l’avons fait avec cette victoire qui, au final, n’a servi à rien.»

Le paradoxe pour l’entraineur martégal par intérim, c’est que l’épilogue pour sa formation dans la course à l’accession, tombe le jour de sa première victoire en tant qu’entraîneur. «Une première qui aurait pu être heureuse mais qui est amère», avoue-t-il. Les Martégaux avaient fait mouche sur leur première incursion par Bakir sur un service de Sotoca (1-0, 2e). Par la suite, le FCM jouera à se faire peur. Vanni tient la baraque sur trois tentatives d’Honorat (5e, 14e, 36e). Lorsqu’il est battu sur une frappe croisée d’Astier, c’est Dainèche qui sauve sur la ligne (30e). Des Sang et Or moins fringants que lors de leurs dernières sorties qui s’imposent face à des Niçois qui auront cruellement manqué d’efficacité. De quoi remuer le couteau dans la plaie de Martégaux qui obtiennent enfin un succès sur leur plus mauvaise prestation lors des cinq dernières rencontres. Alors qu’ils restaient sur quatre prestations de choix mais infructueuses. De quoi rappeler que seul le réalisme prévaut. Un ingrédient capital qui aura trop souvent fait défaut au FCM cette saison.

LA FICHE TECHNIQUE

FC MARTIGUES 1
OGC NICE 0
Stade Francis Turcan. Arbitre: M. Février assisté de Mme. Chazal et M. Smith. Mi-temps: 1-0. Spectateurs: 378
But: Bakir (2)
Avertissement – Nice: Rougeaux (90)
Martigues: Vanni – Leparmentier, Celina (cap.), Dainèche, Ba – Maisonneuve, Posteraro (Lamothe, 61), Sotoca, Vincent (Fortuné, 72), Sergio – Bakir (Bouzazi, 82). Entraîneur: Jean-Luc Escayol
Nice: Cardinale – Digbeu (Thioub, 57), Rougeaux (cap.), Lloris, M’Bow, Ferreri – Rafetraniaina (Correia, 67), Raheriharimanana, Koziello – Astier, Honorat. Entraîneur: Manuel Pires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

National 2 / J16, Lyon 0-1 FC Martigues : l’après-match

National 2 / J16, Lyon 0-1 FC Martigues : l’après-match

Cela ne pouvait pas mieux commencer. Après beaucoup de travail durant la trêve hivernale, les Sang et Or ont validé leurs bonnes dispositions par une belle victoire à Lyon, chez le troisième du groupe C. Et c'est le capitaine Samir Belloumou qui a montré la voie en...

National 2 / J16, Lyon – FC Martigues : l’avant-match

National 2 / J16, Lyon – FC Martigues : l’avant-match

La présentation du match : Après le faux départ de la saison 2022 le week-end dernier et le report de la rencontre face à l'OM à samedi prochain (Turcan, 18h), c'est à Lyon que les Sang et Or vont tenter de réussir leurs débuts. Avec de l'ambition pour tenter de...

Un des Sang et Or du mois : Tarik Khaldi

Un des Sang et Or du mois : Tarik Khaldi

TARIK KHALDI,né un 19 janvier 1989 mais pas que...  Notre intendant de l'équipe première, fête ses 33 ans en ce début d'année.  Natif de Metz dans le département de la Moselle en Lorraine, Tarik arrive à Marseille à l'âge de 12 ans.Dès lors l'amour du ballon rond est...