loader image

12e journée, Nice – FCM: Poursuivre son envol face aux Aiglons !

28 Nov 2014 | National 2

Les Martégaux, en s’imposant à Chasselay (0-1), ont idéalement lancé leur marathon, de trois matches à disputer à l’extérieur sur les quatre dernières journées jusqu’à la trêve des confiseurs. Un calendrier pouvant friser l’indigestion, surtout si les Sang et Or ne parviennent pas à capitaliser loin de Turcan. Un impératif afin de rester en embuscade dans le haut du classement. Les hommes de Franck Priou, qui pourra compter sur les retours d’Assami et Yahiaoui, entendent donc doubler la mise après leur victoire dans le Rhône. « Même si un nul resterait un bon résultat, on ne compte pas s’en contenter », affirment les Martégaux. Seraient-ils devenus insatiables ? « Au vue notre calendrier, on ne doit rien calculer mais on doit engranger le maximum de points au risque d’être décramponnés. » Face à des Niçois invaincus sur leur pelouse, restant même sur deux succès de rang et pouvant lorgner sur les premières places avec une victoire demain, les partenaires de Dainèche veulent maintenir l’avant-garde du peloton sous pression.

« Surtout sur Grenoble qui mène un train d’enfer », notent-ils. Dans une journée tronquée avec plusieurs reports, dont celui du leader isérois à Sète, le FCM avec un succès pourrait recoller à deux longueurs du GF38. Reste à en profiter car ce Nice – Martigues se jouera même si la pelouse de Charles Erhmann était impraticable. Une solution de repli étant prévue vers le centre de formation niçois sur une pelouse synthétique. Franck Priou, lui aussi ne compte pas laisser passer cette occasion, « surtout qu’au fil du temps, cette équipe s’affirme, se félicite-t-il. Malgré un effectif remodelé à près de 80% n’ayant pas d’objectif initial cette saison, les résultats obtenus en coupe et en championnat prouvent que l’on a finalement un joli rôle de trouble-fête à jouer. Ces mecs méritent du respect et du crédit ! » Des Sang et Or, la confiance aidant, avec une solidarité à toutes épreuves, qui peuvent légitimement prétendre revoir leurs ambitions à la hausse, « à condition de conserver notre dynamique jusqu’à Noël », conclut l’entraîneur martégal. Reste à clouer le bec aux Aiglons…

SAMEDI À 18H00, AU STADE CHARLES ERHMANN
12e journée. Nice (9) – Martigues (3). Arbitre: M. Baconnet assisté de MM. Sassi et Joly.
OGC Nice (sous réserve): Cardinale (g.) – Digbeu, Boscagli, M’Bow, Borges, Lloris, El Hamdaoui, Dada, Thioub, Benrahma, Puel, Caddy, Honorat, Lavigne, Ranieri, Dao Castellana. Entraîneur: Régis Beunardeau.
FC Martigues: Kouakbi (g.), Guibert (g.) – Leparmentier, Kehiha, Assami, Ba, Yahiaoui, Sichi, Youcef, Dainèche, Posteraro, Elissalt, Orsattoni, Bouzazi, Nouar, Ledy. Les absents: Dridi, Messaoudi (reprise), Garcia (blessé), Lettig, Akeb-Daoud, Douhet, Guendouz, Delassus. Entraîneur: Franck Priou.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

National / J14, Dunkerque 0-1 FC Martigues : l’après-match

National / J14, Dunkerque 0-1 FC Martigues : l’après-match

Les Sang et Or ont signé un 13e match consécutif sans défaite en allant s'imposer logiquement à Dunkerque. L'ancien pensionnaire de Ligue 2 qui n'a que trop peu existé face aux hommes de Grégory Poirier, aussi entreprenants que solides. Car si le FCM enchaîne et...

Merci à Enjoy Sushi pour son soutien !

Merci à Enjoy Sushi pour son soutien !

L'ensemble du FC Martigues tient à remercier Enjoy Sushi pour sa participation au dernier match contre US Orléans ! Au salon des Partenaires comme au Pub Robert Huc, tout le monde a eu l'occasion de déguster une variété de sushis offert par notre partenaire ! Une...

National / J13, FC Martigues 2-2 Orléans : l’après-match

National / J13, FC Martigues 2-2 Orléans : l’après-match

Les Sang et Or sont passés par tous les états hier soir. D'abord menés contre le cours du jeu (0-1, 46), les hommes de Grégory Poirier ont ensuite su renverser les Orléanais grâce à une tête d'Amine Hemia sur un coup franc millimétré de Foued Kadir (1-1, 67) puis une...