loader image

Montpellier 0-1 FCM: La victoire et la place de co-leader pour les Martégaux !

14 Fév 2015 | National 2

Si les Martégaux étaient certains avec une victoire, de revenir à hauteur du leader grenoblois, au repos forcé après le report de sa rencontre face à Lyon, ils arrivaient à Montpellier, pourtant premier relégable, sur la pointe des pieds. Pour cause, après une préparation perturbée, avec seulement 16 joueurs valides suite aux suspensions, blessures et maladies, dont celles de Nouar et Kehiha, finalement titulaires malgré leur grippe, ils n’avaient aucune certitude sur leur forme du moment. D’ailleurs, Malgré un schéma résolument offensif, durant le premier acte, les hommes de Franck Priou auront été prudents. Trop même. Sans deux interventions de Kouakbi face à Cornette (25e) et aux devants de Dallois (43e), le FCM aurait pu friser la correctionnelle.

Des Sang et Or timorés, preuve faite par leur seule occasion, une tête d’Elissalt sur un centre de Ledy (30e). Après autant d’avertissements, finalement sans frais, « il a fallu pousser une grosse gueulante à la mi-temps, souligne Franck Priou. Il fallait enfin lâcher les chevaux. J’ai demandé aux joueurs de savoir ce qu’ils voulaient, s’ils étaient conscients de la chance que nous avions de mettre la pression sur Grenoble. » Les partenaires de Dainèche se réveillent alors après cette mise au point, pour espérer garder Grenoble dans leur viseur. Martigues appuie sur l’accélérateur. Cela se vérifie rapidement lorsque Garcia percute et provoque 3 défenseurs pour servir Elissalt.

L’ancien montois crochète son vis-à-vis pour placer une frappe du gauche imparable pour mettre les siens sur orbite, lui déjà buteur à l’aller (0-1, 62e). Les Sang et Or jouent enfin relâchés. Kouakbi fait le reste, étant encore à la parade sur un missile de Bakar (75e) alors qu’Elissalt et Sichi auraient pu aggraver le score. « Cette grosse victoire 1 à 0, suffit à notre bonheur », se réjouissait Priou après la rencontre. Et pour cause, voilà le FCM co-leader avec Grenoble. « Et même si les Isérois comptent deux matches de retard, tant qu’ils ne les auront pas joué, la pression sera sur eux. A condition de continuer notre marche en avant », conclut-il. En tout cas, Martigues est plus que jamais dans la bonne cadence !

LA FICHE TECHNIQUE

MONTPELLIER HSC 0
FC MARTIGUES 1
Stade de Grammont. Mi-temps: 0-0. Arbitre: M. Pignard.
But: Elissalt (62)
Avertissements – Martigues: Dainèche (67), Sichi (79).
Montpellier HSC: Bertaud – Gissi (Boussaid, 77), Saint-Ruf (cap.), Machado, Poaty – Skhiri, Wüthrich (Miart, 71), Cornette (Ahlinvi, 64), Dallois, Ribelin – Bakar. Entraîneur: Fabien Lefèvre.
FC Martigues: Kouakbi – Leparmentier, Kehiha (Messaoudi, 78), Assami, Ba – Dainèche (cap.), Youcef, Elissalt, Garcia (Sichi, 71) – Ledy, Nouar (Posteraro, 84). Entraîneur: Franck Priou.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

National / J14, Dunkerque 0-1 FC Martigues : l’après-match

National / J14, Dunkerque 0-1 FC Martigues : l’après-match

Les Sang et Or ont signé un 13e match consécutif sans défaite en allant s'imposer logiquement à Dunkerque. L'ancien pensionnaire de Ligue 2 qui n'a que trop peu existé face aux hommes de Grégory Poirier, aussi entreprenants que solides. Car si le FCM enchaîne et...

Merci à Enjoy Sushi pour son soutien !

Merci à Enjoy Sushi pour son soutien !

L'ensemble du FC Martigues tient à remercier Enjoy Sushi pour sa participation au dernier match contre US Orléans ! Au salon des Partenaires comme au Pub Robert Huc, tout le monde a eu l'occasion de déguster une variété de sushis offert par notre partenaire ! Une...

National / J13, FC Martigues 2-2 Orléans : l’après-match

National / J13, FC Martigues 2-2 Orléans : l’après-match

Les Sang et Or sont passés par tous les états hier soir. D'abord menés contre le cours du jeu (0-1, 46), les hommes de Grégory Poirier ont ensuite su renverser les Orléanais grâce à une tête d'Amine Hemia sur un coup franc millimétré de Foued Kadir (1-1, 67) puis une...