loader image

(Report) 23e journée, FCM – Lyon: Remettre un Lyon dans le moteur !

17 Avr 2015 | National 2

« On ne doit rien lâcher, on se doit d’y croire jusqu’au bout pour ne rien regretter. » Loin des déclarations, faites à chaud après la défaite face à Chasselay (0-1), les Martégaux ont visiblement digéré leur déception pour encore s’accrocher à leur mince espoir d’accession. Si le premier revers de la saison à domicile a sérieusement plombé leurs chances, « le coup est encore jouable à condition de bannir la défaite jusqu’au bout. A commencer par remporter ce match en retard pour revenir à 6 points de Béziers, que nous irons défier à l’avant-dernière journée. Ca serait vraiment con de lâcher maintenant », souligne Amor Kehiha. Même sur le flanc jusqu’à la fin du championnat, après une entorse au genou droit contractée contre Chasselay, le doyen martégal (37 ans) auteur d’une saison exemplaire, garde le mors aux dents et appelle ses troupes à ne pas abdiquer: « Malgré une saison compliquée à tous les niveaux, on s’est toujours accrochés. On est même l’équipe qui a le moins perdu (5 défaites, ndlr). Alors me…, on doit refuser de déposer les armes. Surtout qu’on le voit chaque saison, la peur de conclure peut envahir les premiers. »

Paroles de vieux sage qui en a connu des saisons à rebondissements ! « Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Pour croire au miracle, on doit garder le leader sous pression. Après tout est jouable dans le money-time », ajoute coach Priou qui, en plus de Kehiha, sera privé de Garcia, Dainèche, Leparmentier et Sichi (suspendus) et Posteraro blessé à une cheville. Il n’aura donc que 15 joueurs valides. « On va pas se cacher derrière ça. Aux joueurs de savoir ce qu’ils veulent jouer. A certains de me donner tort de ne pas les avoir aligné avant, poursuit-il. Sans oublier que la motivation est toute trouvée car nous avions pris une sacrée volée à l’aller. » Les Martégaux s’étaient lourdement inclinés dans la Capitale des Gaules (4-0). Un match qui avait alors servi de déclic. Cette-fois, en mettant un Lyon dans son moteur, le FCM pourrait prétendre finir la saison en boulet de canon. Et pourquoi-pas voir les machines de leurs concurrents s’enrayer, pour ainsi venir les coiffer sur la ligne au soir de la 30e journée. A condition de remporter les six courses restantes.

SAMEDIÀ 18H, AU STADE FRANCIS-TURCAN
 23e journée, match en retard.
Martigues (3) – Lyon (6). Arbitre: M. Benchabane assisté de MM. Uzan et Jacob.
FC Martigues: Kouakbi (g.), Delassus (g.) – Dridi, Messaoudi, Guendouz, Assami, Ba, Douhet, Lettig, Youcef, Akeb-Daoud, Elissalt, Bouzazi, Ledy, Nouar. Les absents: Garcia, Leparmentier, Sichi, Dainèche (suspendus), Yahiaoui, Guibert, Kehiha, Posteraro (blessés). Entraîneur: Franck Priou.
Lyon: Mocio (g.) Vauthey (g.), Moufi, Ngouma, Nganioni, Jenssen, D’arpino, Paye, Del Castillo, Balhouli, Cornet, Perrin, Kalulu, Diakhaby. Entraîneur: Alain Olio.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

National 2 / J16, Lyon 0-1 FC Martigues : l’après-match

National 2 / J16, Lyon 0-1 FC Martigues : l’après-match

Cela ne pouvait pas mieux commencer. Après beaucoup de travail durant la trêve hivernale, les Sang et Or ont validé leurs bonnes dispositions par une belle victoire à Lyon, chez le troisième du groupe C. Et c'est le capitaine Samir Belloumou qui a montré la voie en...

National 2 / J16, Lyon – FC Martigues : l’avant-match

National 2 / J16, Lyon – FC Martigues : l’avant-match

La présentation du match : Après le faux départ de la saison 2022 le week-end dernier et le report de la rencontre face à l'OM à samedi prochain (Turcan, 18h), c'est à Lyon que les Sang et Or vont tenter de réussir leurs débuts. Avec de l'ambition pour tenter de...

Un des Sang et Or du mois : Tarik Khaldi

Un des Sang et Or du mois : Tarik Khaldi

TARIK KHALDI,né un 19 janvier 1989 mais pas que...  Notre intendant de l'équipe première, fête ses 33 ans en ce début d'année.  Natif de Metz dans le département de la Moselle en Lorraine, Tarik arrive à Marseille à l'âge de 12 ans.Dès lors l'amour du ballon rond est...