loader image

Rodez 1-0 FCM: le miracle devra encore attendre !

4 Mar 2017 | Après-match, National 2

Hormis l’absence de Franck N’Dioro sur le banc suite à la nomination lundi de Frédéric Cravero, sur le terrain pas de grands bouleversements. On prend quasiment les mêmes et on recommence. Bref, il fallait faire du neuf avec du vieux même si Parpeix, Cabon et Geran étaient titularisés. C’est dans le jeu et dans l’état d’esprit que les Martégaux se devaient alors de montrer du changement. Sauf que dès la 13e minute, le FCM mettait déjà un genou à terre sur une frappe certes puissante mais plein axe de Boissier. Pas exempt de tout reproche, Saintot se faisait surprendre (1-0). Cela ne pouvait pas plus mal commencer. Après une entame rouergate tonitruante, les Martégaux tentaient de réagir par Cabon (34) ou Akeb-Daoud (38). La pluie et le vent rendaient la partie délicate, alors que les fautes se multipliaient. Le FCM mettait pourtant enfin le pied sur le ballon mais sans grand danger pour Laborde et les Ruthénois qui n’avaient plus à se découvrir. A la pause, le FCM était lanterne rouge à égalité de points avec Le Pontet et Nice, avec désormais deux longueurs de retard sur le premier non relégable ! A l’inverse, Rodez faisait la bonne affaire en conservant ses 9 unités d’avance en tête, soit plus que jamais un pied et quatre orteils en National.

Si après le repos la pluie était toujours aussi intense et que les Sang et Or faisaient preuve de bonne volonté, hormis un coup franc de Parpeix (58), une fois de plus ils montraient leurs incapacités à se montrer dangereux. Les débats restaient engagés et les Aveyronnais attendaient sagement les bons coups. Ruffaut (68) et Da Silva (70) ne parvenaient pas à tromper la vigilance de la défense martégale. Si le FCM jetait ses dernières forces dans la bataille en campant dans le camp ruthénois, il devait rendre les armes. Même si les positions restent serrées en queue de peloton, ce nouveau revers complique les affaires provençales. Surtout qu’il faudra se frotter samedi prochain aux Montois, dauphins des Ruthénois, qui refusent de lâcher en atteste leur large succès contre Monaco (4-1). Il faudra pourtant impérativement renouer avec le succès après deux nuls et six défaites, au risque de s’enfoncer encore un peu plus !

RODEZ AF 1
FC MARTIGUES 0
Stade Paul-Lignon. Mi-temps : 1-0. Arbitre : M. Jourda assisté de MM. Coudert et Laybats.
But : Boissier (13).
Avertissements – Rodez : Ras (59), Boissier (64). Martigues : Rakotoharisoa (53), Douhet (61).
Rodez : Laborde – Mellot (Camara, 21), Poujol, Bardy, Daillet – Boissier, Ruffaut, Coupin, Douillard (Guerbert, 81) – Da Silva (cap. ; Bonnet, 78), Ras. Entraîneur : Laurent Peyrelade.
Martigues : Saintot – Douhet (Seven, 89), Parpeix, Celina, A. Cissé, Ba (cap.) – Rakotoharisoa, Akeb-Daoud, Cabon (Celestine, 70), Geran (Dali-Amar, 82) – Thibault. Entraîneur : Frédéric Cravero.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

National 2 / J16, Lyon 0-1 FC Martigues : l’après-match

National 2 / J16, Lyon 0-1 FC Martigues : l’après-match

Cela ne pouvait pas mieux commencer. Après beaucoup de travail durant la trêve hivernale, les Sang et Or ont validé leurs bonnes dispositions par une belle victoire à Lyon, chez le troisième du groupe C. Et c'est le capitaine Samir Belloumou qui a montré la voie en...

National 2 / J16, Lyon – FC Martigues : l’avant-match

National 2 / J16, Lyon – FC Martigues : l’avant-match

La présentation du match : Après le faux départ de la saison 2022 le week-end dernier et le report de la rencontre face à l'OM à samedi prochain (Turcan, 18h), c'est à Lyon que les Sang et Or vont tenter de réussir leurs débuts. Avec de l'ambition pour tenter de...

Un des Sang et Or du mois : Tarik Khaldi

Un des Sang et Or du mois : Tarik Khaldi

TARIK KHALDI,né un 19 janvier 1989 mais pas que...  Notre intendant de l'équipe première, fête ses 33 ans en ce début d'année.  Natif de Metz dans le département de la Moselle en Lorraine, Tarik arrive à Marseille à l'âge de 12 ans.Dès lors l'amour du ballon rond est...