loader image

FCM 0-2 Toulon : Les Martégaux étaient loin du compte

3 Nov 2018 | Après-match, National 2

Près de 1500 personnes étaient venus garnir la tribune Paradis. L’opération séduction lancée par les dirigeants martégaux avec la distribution de nombreuses invitations a connu un vrai succès. De quoi apporter un formidable soutien aux Martégaux dans ce choc face aux Toulonnais. Problème, les hommes d’Eric Chelle n’auront pas tenu le choc. Abdou et ses partenaires n’auront que rarement existé face à des Varois qui auront affiché leur supériorité technique et physique pour s’imposer le plus logiquement du monde. Il aura tout manqué au FCM à des années-lumière des dernières prestations servies contre Fréjus et l’Athlético, comme le dira le coach martégal après le match. Cette fois-ci, les Sang et Or sont passés à côté de leur sujet. Et ce dès l’entame, en ne parvenant pas à prendre le jeu à leur compte. Pire, le FCM était mené peu avant la demi-heure de jeu. Un ballon perdu au milieu puis la défense qui ne parvient pas à se dégager. Goncalves n’en demandait pas tant pour filer au but pour ajuster Adrien (0-1, 27). Martigues ne parvenait pas à réagir en pliant dans la quasi-totalité des duels. Il fallait même un triple arrêt d’Adrien pour entretenir l’espoir à la pause (45+1). Au retour des vestiaires, le FCM tentait bien de réagir. Sans toutefois à faire vaciller de solides varois. Ces derniers attendaient le bon coup en contre. Qui arrivait lorsque Guilavogui était fauché par Behlow (63). Exclu sur le coup, l’arbitre revenait sur sa décision pour finalement infliger un jaune au défenseur martégal et en désignant le point de penalty à la place d’un coup franc initialement sifflé. Après cinq minutes de tergiversation et d’incompréhension, Pinheiro ne tremblait pas pour asseoir la supériorité du Sporting (0-1, 68). Behlow finissait par être exclu sur une faute sur l’intenable Goncalves (72). Le peu d’espoir du FCM s’était envolé en même temps que l’état d’esprit de Martégaux méconnaissables ce soir. Réaction attendue samedi prochain à Saint-Priest, le nouveau dauphin de Fréjus. Au risque de rentrer dans le rang en cas de 5e match consécutif sans succès…

FC MARTIGUES 0
SC TOULON 2
Stade Francis-Turcan. Mi-temps : 0-1.
Arbitre : M. Kubler assisté de MM. Bouaksa et Bouzalmat.
Spectateurs : 1500 environ.
Buts : Goncalves (27), Pinheiro (68, s. p.).
Avertissements – Martigues : Saidou (11), Behlow (65). Toulon : Moulet (31), Ouasfane (88), Medoukali (90+1), Atlan (90+5).
Expulsion – Martigues : Behlow (72).
FC Martigues : Adrien – Leparmentier (Madi, 81), Saidou, Behlow, Kibundu – Belloumou (Fofana, 69), Abdou (cap.), Cabon, Kadir – Diarra, Niangbo (Belarbi, 83).
Entraîneur : Éric Chelle.
SC Toulon : Viviani – Sahnoune (cap.), Medoukali, Ouasfane – Bayo, Moulet, Ech Chergui, Atlan – Pinheiro (Zouaoui, 69)- Guilavogui (Michel, 86), Goncalves (Gomis, 74).
Entraîneur : Fabien Pujo.

5 Commentaires

  1. Stephane

    Bonjour. Tout d’abord belle ambiance hier soir dans le stade. Merci aux dirigeants et à la mairie. Pour en revenir au (non) match de notre équipe tout d’abord que même si nous avons perdu une bataille tactique et technique nous n’avons pas perdu la guerre et des défaites il y en aura d’autres. Le soucis est le contenu car Toulon était supérieur à nous en tout point de vue et leur victoire ne souffre d’aucune contestation… Perdre contre plus fort n’est pas honteux. Perdre sans jouer avec autant de suffisances de déchets d’erreurs est par contre affligeant. Contenu à très vite oublié mais nous avons tous vus nos grosses lacunes même si les varois ne seront pas loin du tout du podium en fin de saison. Dommage pour le score l’état d’esprit affiché le contenu du match car outre le fait de finir à 10 on aurait pu jouer jusqu’à ce matin nous n’aurions jamais marquer de but et pour gagner il faut marquer.. L’entraîneur aura beaucoup de choses à dire et à revoir avant le prochain match… Et peut être faudrait il regarder cet hiver à prendre un avant centre en prêt, au chômage qui soit capable de peser d’exister de marquer sur le front de notre attaque atone

    Réponse
    • Gauthier

      Maurice junior dale né à martigues ancien du club auteur de 15 buts national 07/08. Ne joue plus à Nancy ligue 2

      Réponse
  2. Gauthier

    3 comme le nombre de cartons rouges consécutifs pour 1 martegal à turcan face au sc Toulon en championnat !.
    CFA 16/17 cisse 45′ direct
    Nat 2 17/18 kouagba 31′ direct
    Nat 2 18/19 behlow 72′ indirect

    Réponse
  3. Gauthier

    J’ai ma compo 19/20 100 pour 100 martegal Ken pensez vous ?
    Gardien : ahamada defenseurs : akeb daoud seven abdou maisonneuve milieux : kadir cabon robic attaquants : bosca n’diaye dalé. Entr : jn. Cabezas.

    Réponse
  4. Martimus

    J’apprécie beaucoup ( le pas que ) qui sans lui on ne serait pas dans cette situation aujourd’hui , compte tenu de l’historique des évènements passés cela mériterait d’être porter dans la chronique d’Éric brunet les français sont sympas.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

National / J14, Dunkerque 0-1 FC Martigues : l’après-match

National / J14, Dunkerque 0-1 FC Martigues : l’après-match

Les Sang et Or ont signé un 13e match consécutif sans défaite en allant s'imposer logiquement à Dunkerque. L'ancien pensionnaire de Ligue 2 qui n'a que trop peu existé face aux hommes de Grégory Poirier, aussi entreprenants que solides. Car si le FCM enchaîne et...

Merci à Enjoy Sushi pour son soutien !

Merci à Enjoy Sushi pour son soutien !

L'ensemble du FC Martigues tient à remercier Enjoy Sushi pour sa participation au dernier match contre US Orléans ! Au salon des Partenaires comme au Pub Robert Huc, tout le monde a eu l'occasion de déguster une variété de sushis offert par notre partenaire ! Une...

National / J13, FC Martigues 2-2 Orléans : l’après-match

National / J13, FC Martigues 2-2 Orléans : l’après-match

Les Sang et Or sont passés par tous les états hier soir. D'abord menés contre le cours du jeu (0-1, 46), les hommes de Grégory Poirier ont ensuite su renverser les Orléanais grâce à une tête d'Amine Hemia sur un coup franc millimétré de Foued Kadir (1-1, 67) puis une...