loader image

FCM 3-1 Nice: Pour les Martégaux, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir !

25 Avr 2015 | Après-match, National 2

«Dum vita est, spes est.» En latin dans le texte, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir ! En renouant avec la victoire sur leur pelouse, après y avoir concédé deux revers contre Chasselay puis Lyon, les Martégaux se sont donnés le droit d’encore rêver au National. Surtout que Béziers, le leader, s’est incliné à Lyon (3-2). «Finalement, on respire encore. On a bien fait de relever la tête pour encore croire au miracle, se réjouit Franck Priou. En n’ayant plus rien à perdre, on peut lâcher les chevaux. Désormais, il reste quatre matches. C’est à la fois peu, mais aussi beaucoup. On l’a vu, tout peut encore arriver.» En plus d’afficher à nouveau de larges sourires en restant en embuscade à quatre journées de la fin, à six points des Biterrois et trois des Grenoblois, à l’unisson, les Martégaux ont même retrouvé des motifs d’espoir: «Grenoble et Béziers, en plus d’avoir la pression sur leurs épaules, vont jouer des équipes qui jouent le maintien, donc leur vie. Nous irons aussi à Béziers à l’avant-dernière journée. Et si au lieu d’y jouer un rôle d’arbitre, nous y jouions le rôle principal pour le National ?»

L’espoir fait vivre, c’est bien connu. Mais c’est un fait, le FCM est toujours en vie ! Galvanisés au coup d’envoi en apprenant le revers de Béziers, les Sang et Or se ruent à l’attaque. Elissalt obtient un corner, qu’il se charge de déposer sur la tête de Dainèche, étrangement seul (1-0, 2e). Le Gym tente bien de réagir, mais dans sa cage, Kouakbi est aussi impressionnant que son masque de protection pour son nez cassé dans la semaine. Il a même la baraka des grands gardiens lorsque Thioub trouve la barre (12e). Inefficaces offensivement, les Niçois le sont aussi défensivement. Nouar profite d’une bévue de l’arrière-garde azuréenne pour s’en aller ajuster Hassen (2-0, 41e). Si Vercauteren, soutenu par son compatriote Belge de l’OM, Michy Batshuayi, réduit le score sur coup franc (2-1, 43e), ses partenaires se tirent une nouvelle balle dans le pied. Dao Castellana marche sur le ballon, Elissalt profite de l’offrande pour assurer la victoire (3-1, 64e). Celle de l’espoir !

LA FICHE TECHNIQUE

FC MARTIGUES 3
OGC NICE 1
Stade Francis-Turcan. Mi-temps: 2-1. Arbitre: M. Kherradji assisté de MM. Saadi et Smith. Spectateurs: 500 environ.
Buts – Martigues: Dainèche (2), Nouar (41), Elissalt (64). Nice: Vercauteren (43).
Avertissements – Martigues: Ledy (53), Leparmentier (73), Lettig (87). Nice: Koziello (77).
FC Martigues: Kouakbi – Dridi, Messaoudi, Youcef, Leparmentier – Dainèche (cap.), Sichi (Lettig, 79), Elissalt, Akeb-Daoud – Ledy, Nouar (Bouzazi, 66). Entraîneur: Franck Priou.
Nice: Hassen – Dao Castellana, Digbeu (Onda, 38), M’Bow, Correia – Raheriharimanana (Lavigne, 71), Koziello, Honorat, Thioub, Vercauteren (cap.) – Caddy. Entraîneur: Régis Beunardeau.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

National / J14, Dunkerque 0-1 FC Martigues : l’après-match

National / J14, Dunkerque 0-1 FC Martigues : l’après-match

Les Sang et Or ont signé un 13e match consécutif sans défaite en allant s'imposer logiquement à Dunkerque. L'ancien pensionnaire de Ligue 2 qui n'a que trop peu existé face aux hommes de Grégory Poirier, aussi entreprenants que solides. Car si le FCM enchaîne et...

Merci à Enjoy Sushi pour son soutien !

Merci à Enjoy Sushi pour son soutien !

L'ensemble du FC Martigues tient à remercier Enjoy Sushi pour sa participation au dernier match contre US Orléans ! Au salon des Partenaires comme au Pub Robert Huc, tout le monde a eu l'occasion de déguster une variété de sushis offert par notre partenaire ! Une...

National / J13, FC Martigues 2-2 Orléans : l’après-match

National / J13, FC Martigues 2-2 Orléans : l’après-match

Les Sang et Or sont passés par tous les états hier soir. D'abord menés contre le cours du jeu (0-1, 46), les hommes de Grégory Poirier ont ensuite su renverser les Orléanais grâce à une tête d'Amine Hemia sur un coup franc millimétré de Foued Kadir (1-1, 67) puis une...